Architectes DPLG à Bordeaux : construction d'un bâtiment médical au CHI André Grégoire à Montreuil

architecte bâtiment médical hôpital de Montreuil architecte laboratoire médical et santé architecte laboratoire biologie anapath architecte laboratoire biologie pharmacie anapath architecte service dialyse Montreuil architecte laboratoire médical santé architecte laboratoire bacteriologie architecte cabinet médical architecte hospitalier santé

construction d'un bâtiment médical au CHI André Grégoire à Montreuil

Bâtiment médico-technique au CHI André Grégoire de Montreuil sous Bois (93). Services de pharmacie / laboratoire de biologie / laboratoire d'anapath / service de dialyse / atelier biomédical / archives / services généraux.

 

mission complète (base loi MOP) | type construction neuve | maître d'ouvrage CHI André Grégoire / ICADE G3A | maître d'œuvre Charles Delamy architecte mandataire | livraison 2007 | surface 5.600m² | budget 9.55M€ | lieu Montreuil sous Bois (93)

 

Le nouveau pôle médico-technique du centre hospitalier de Montreuil permet une réflexion sur le thème de coexistences à priori impossibles. Ce bâtiment doit regrouper plusieurs fonctions réparties dans l'ensemble du site, afin de libérer une zone d'intervention pour une future extension du CHI. Les six services réunis comportent chacun une zone administrative et une zone technique de laboratoires. Une simple règle est posée pour l'aménagement des plateaux : la coexistence de deux services par niveaux, et la superposition entre eux des zones bureaux et des espaces techniques.

 

Le bâtiment médical est un volume rectangulaire simple qui vient se glisser sur un axe Nord - Sud. Il est scindé en deux éléments longitudinaux qui soulignent la volumétrie générale, et la répartition des zones d'activité.

Un premier volume haut à l'Ouest prend l'épaisseur des bureaux, tandis qu'un deuxième volume plus bas longe la rue des Saules Clouet et comprend les laboratoires et services médicaux.

Une opposition forte marque ces deux volumes par leurs hauteurs et leur matérialité. Le premier volume est entièrement vitré, sa façade très lisse fait office d'écran par rapport à l'environnement hétérogène du centre hospitalier. Le second volume, d'activité médicale, est plus large et opaque et est tourné vers la ville de Montreuil. L'épaisseur de ce volume permet d'accueillir les zones destinées au stockage, vestiaires et autres locaux de service.